La résilience – Boris Cyrulnik

La Résilience

Dir. par Boris Cyrulnik et Claude Seron

Boris Cyrulnik

Edition : Fabert

Comment renaître de sa souffrance ?
Une dizaine de spécialistes de l’art de la parole témoignent de leur travail clinique avec des personnes qui, dans leur enfance, ont subi la violence, l’inceste, l’abus sexuel, le deuil…
Une suite de regards croisés, dont la richesse d’informations, et d’émotions parfois, permet de mieux comprendre le concept de résilience.

Face aux traumatismes, certains s’en sortent mieux que d’autres. Ils vivent, rient, aiment, travaillent, créent, alors que les épreuves qu’ils ont traversées auraient logiquement dû les terrasser. Par quel miracle ? Cette énigme s’appelle la « résilience ». Les recherches en ce domaine ont débuté dans les années 90, sous l’influence de psychiatres américains spécialistes de la petite enfance, tels Emmy Warner ou John Bowlby.

En France, Boris Cyrulnik a été le premier à s’y atteler. Dans son essai Un merveilleux malheur (Odile Jacob), il s’interrogeait sur les processus de réparation de soi inventés par les rescapés de l’horreur. Dans Les Vilains Petits Canards (Odile Jacob), il montre comment ces processus se mettent en place dès les premiers jours de la vie et permettent de se reconstruire après la blessure.